jeudi 18 décembre 2014

Fessée et endorphines

Le plaisir dans la douleur provient, selon les spécialistes, d'une montée d'endorphines. L'endorphine est produite par certaines cellules du système nerveux central. Les endorphines ont des propriétés analgésiques. Elles permettent dans certains cas d'atténuer la douleur et quelquefois de la transformer en plaisir. L'endorphine serait toujours d'après les spécialistes, dont le Dr Jacques Vigne, une sorte demorphine uniquement fabriquée par le corps17 ». L'endorphine intervient dans tous les cas de douleur, vulgaris précise aussi que l'endorphine est une sorte de morphine fabriquée par le corps18.


=> http://fr.wikipedia.org/wiki/Extase_masochiste#Endorphines

Introduction à l'histoire de la fessée par ARTE

Version en Allemand.

samedi 13 décembre 2014

Hypnose


J'ai eu l'idée de poster un lien vers cette vidéo après vu le spectacle "Messmer fascinateur" à Bobino (Paris).

PS : que les esprits chagrins qui auraient déjà vu et revu cette vidéo s'abstiennent de commentaires et s'occupent de leurs culs... merci pour les autres.

samedi 29 novembre 2014

Au théatre ce soir : La vénus à la fourrure

Je reviens (enfin j'ai dîné entre-temps) du théâtre Tristan Bernard (Paris). 

J'ai donc été voir "La Vénus à la fourrure".



A l'origine c'est une pièce de David Ives jouée à Broadway. (3 Tony Awards). Et ça se sens. 

Même pour le théâtre, les américains ont vraiment le sens du spectacle, du show, du rythme. L'adaptation à l'écran de cette pièce par Polanski est moins exigeante. C'est un peu paradoxal : au théâtre il est impossible de refaire 20 fois la même scène. Et le rire vient plus facilement quand regardant le film. La pièce est intelligente, comme le film, dont elle partage le même matériau d'origine mais est moins "sérieuse". 

Elle est plus dans son temps quand au langage employé dans ce titanesque affrontement du tel est pris qui croyais prendre au travers les époques. Construite en poupée russe, l'alternance des époques, des niveaux de langages, des codes moraux et sociaux, entre Grèce antique, Transylvanie, empire Autriche-Hongrie, USA, en fait n'importe ou et n'importe quand en réalité, est un régal.

Un autre paradoxe est que la pièce, jouée à New-York à l'origine, comporte plus de scène de semi-nudité que le film, s'appuie beaucoup plus sur les codes sexuels (et voir l'actrice belge Marie Gillain, complètement nue pour le coup à quelques mètres de soi-presque à la fin de la pièce- conforte dans l'amour... des belles lettres). A moins qu'il ne s'agisse que d'un effet d'adaptation de la mise en scène française, par ailleurs remarquable.

La pièce est plus précise quand au sens originel d'une vénus à la fourrure selon Léopold Masoch. Elle s'adresse à un public (un peu) cultivé sans devoir être érudit. Le trait est parfois grossier mais efficace. Vénus/Aphrodite, déesse de l'amour céleste et de l'amour physique, venue punir l'Homme insolent, ici excellemment incarné par Nicolas Briançon (lui je l'ai vu quelques secondes tout habillé, à coté de moi).

Les acteurs, parfois dans la salle donc, délivrent une très grande, et rare, variété de facettes. Si l'on ne se sent pas très sage d'avoir vu un tel spectacle, c'est quand même bon d'être suffisamment grand pour être vilain et en profiter en toute impunité pour le coup.

La soirée s'acheva par de longs applaudissement nourris de la salle à l'adresse des deux acteurs. Une claque magistrale en somme.


Théatre / Infos pièces :
http://www.theatretristanbernard.fr/actualit%C3%A9.html

PS : ce billet correspond à un brouillon d'un article qui sera disponible dans un nouveau blog (ou pas, forme éditoriale  à confirmer) en cours de réalisation, dont l'adresse ne sera pas indiqué sur ce blog.

mercredi 19 mars 2014

L'écume des derniers jours

Bonsoir,

IL y a longtemps que j'ai arrêté de publier, de modérer les rares commentaires.

Sur ce blog, j'en ai gros sur la patate.

Mais celà n'est pas important. Comme le dise les robots critiques US, ce blog est contradictoire : il est généraliste là au je devrais être intimiste. Froidement exact.

J'hésite. Une fois de plus. J'ai envie de partir. Je ne manquerais à personne. J'ai délaissé ce blog, j'en ai suffisamment détourné l'objet, je le reconnais, pour en dire plus.

Juste un post, une nuit qui finira peut-être, un souvenir sur l'un des truc que l'on a fait. Un clap de fin sur l’insignifiant.


mardi 26 novembre 2013

Interlude musical

Bonjour,

Cette livraison va peut-être vous décevoir, mais qui sais ?

The band Perry était à Paris hier soir (Divan Du Monde, quartier Pigalle)
, et j'ai adoré.

Extraits videos et photos.




video



video
video


mercredi 13 novembre 2013

Il est ou (2)... c'est pas grave

...

:-)


Il faudrait que je fasse un billet sur "50 nuances de Grey".

Ma collègue de travail préférée m'en a fait lire des extraits avec sa liseuse numérique... et plus de 50% de mes collègues féminines a lu ou est train de lire cette trilogie "mommy porn" (alors qu'aucune d'elles n'est même une MILF)... et leurs réactions sont amusantes, étonnantes... notamment sur les scènes de fessées qui rencontrent un franc succès.

... mais elles ignorent que j'écris ce blog...


jeudi 17 octobre 2013

Dilemme

Je pourrais écrire mes secrets coquins dans mon journal intime, mais comment une fille va obtenir une fessée de cette façon?

mercredi 16 octobre 2013

Miley Cirus

En un mot, Miley Cirus n'est pas ma tasse de thé. Et de toute façon je n'aime plus le thé.

Ce n'est pas une question générationnelle. Je ne lui touvre aucun intérêt musical. Je n'ai pas de ressenti épidermique. Je ne la trouve ni pathétique, ni plastique, mais sans intérêt (là j'en ai perdu plein, parmis les lecteurs/lectrices). Ni même "bonnasse" pour parler cash.

J'adore les femmes, et leur abnégation à plaire, respecte leurs moments de fatigue (pour diverses raisons), les moments ou un petit fond de teint, un gauss, sont en service minimum, même quand cela se traduit pour moi par une attente qui me parait maximale devant la salle de bain :-)... ou même rien... , leurs savoir-faire pour mettre en valeur les vêtements variés à leurs dispositions...

Bon sur ce plan, elles ont un avantage : la variété leur est admise là ou un conformisme rigide tient lieu de règle (y compris et surtout en droit social) pour les hommes. Alors au boulot, je fais dans le petit détail, faute de pouvoir (au sens premier) faire mieux, mais c'est peu varié, au point que mes collègues féminines se demandent ouvertement, sur le ton résigné de la plaisanterie, si elles me verront un jour en jean's, c'est dire...

Pour revenir à Miley Cirus, cette photo est issue de l'un de ces récents concerts. Elle donne la fessée à l'une de ses choristes (naine). Avant de se mettre à pleurer...




Finalement c'est sa propre maman qui avait bien senti le truc  :

lundi 7 octobre 2013

Cul nu ou pas ?

Bon, l'auteur de ce blog, même si les moteurs d'analyse indique le contraire, est bien l'auteur... de ce blog.

Quand à ma mère (maman je t'aime d'autant que tu connais ce blog, que tu acceptes son existence, mais surtout parce que tu es la plus belle et la plus sympa des mamans), elle avait sa réponse quand il s'agissait de moi il y a quelques années.



samedi 21 septembre 2013